[re]Donner un sens à sa vieAccueilBien-êtreSanté psychique, morale

Est-il concevable de ne faire confiance QU’à la médecine conventionnelle à l’ aube de 2020?

Le site de Net bien être est une introduction à une vision de la vie dont on cherche à nous éloigner de façon répressive et insistante.

Si vous êtes allergique à la pensée libre et la reflexion ne continuez pas

Si vous cherchez un autre sens dans votre vie qui vous permette au contraire d’explorer de nombreuses avenues sur la Santé , le bien-être, l’épanouissement de votre personnalité  dans un corps qui apprend à s’adapter aux contraintes environnementales de notre époque sur-polluée, j’espère que vous y trouverez des incitations à la reflexion, des pistes pour redécouvrir un sens profond, une antidote au “malêtre” et Dis-ease- maladie

Bienvenue donc hors des entiers battus et si vous aimez ce qui suit, vous trouverez dans le site une façon de continuer votre exploration si bon vous en semble en rejoignant nos groupes sur les media sociaux ou les programmes “Santé- Bien-être.

“Tu ne feras pas de mal” est le pilier central du serment d’Hippocrate que tous les docteurs prêtent au debut de leur exercice. Malheureusement ce n’est pas toujours bien compris et, dans le doute, on se dirige de plus en plus vers des “experts” souvent corrompus par des intérêts fort divergents, car comment expliquer que des méthodes soient validées, reconnues, respectées, encouragées dans un pays et que littéralement 1 m plus loin , à cause d’une ligne imaginaire que nous appelons “frontière “elles deviennent ennemies publiques #1?

Des civilisations entières au cours des millennia ont mis en place des systèmes de santé basé sur des concepts totalement différents de la médecine dite “moderne” ou nous tournons le nez à l’idée d’un continuum entre l’ ensemble des fonctions qui forment notre “être” et le corps, dont , tout bien réfléchi on se demande quelle connections il peut bien avoir, dans une telle vision avec “nous” .

C’ est une particularité de la médecine occidentale qu’il faut reconnaitre et examiner, car encore et toujours il y a bien une connection qui n’est pas accidentelle entre nos pensées , émotions et processus et la façon dont nous vivons notre corps.. Cette notion est profondément ancrée dans les médecines orientales et il redevient à la mode de se poser la question de cette connection. Un questionnement  des plus profond en fait dans notre culture aseptisée qui débouche sur les grandes questions de la vie que nous essayons de noyer dans les combats de “survie” quotidienne – 

Qui sommes nous vraiment et comment comprendre santé et bien-être dans un contexte ou toute pensée personnelle est aujourd’hui refoulée au rang du superflu..

Les découvertes de la “science” ont obscurcit la vision d’ensemble amenant un résultat mixte .

Oui beaucoup d’avancée mais on ne parle jamais des maladies iatrogenic ni de la séparation dans la médecine conventionnelle moderne entre le patient et sa “maladie” comme si la maladie avait une vie propre en dehors du patient./ de la personne qui en montre les symptômes. 

On agresse la “,maladie” avec des armes chimiques sans se soucier de savoir qui a vraiment déclenché les symptômes qui sont d’ailleurs ce que l’on traite en vérité puisque c’est la seule chose que l’on peut “voir”. 

Personne à ma connaissance n’a vu de “maladie”se promener toute seule dans la rue que l’on puisse appréhender . Il y a toujours un support vivant une personne, un animal même qui présentent des symptômes auxquels on s’efforce de plus en plus de trouver un nom savant. Pourquoi donc parler de MA maladie, comme si cette dernière n’avait rien à faire avec nous? 

On ne parle que peu aussi de l’oppression systématique de tout ce qui ne suit pas la version officielle, et qui pourtant fait partie intégrale de système de santé , de soins , de bien être de civilisations anciennes et contemporaines parfois à quelques mètres  seulement de nos frontières – homéopathie, phytothérapie massages, acupuncture , brefs si en France les puissants labo pharmaceutiques ne détiennent ou ne peuvent créer de brevet, cela doit être du charlatanisme.

Quelle pauvreté d’esprit sommes nous en train de considerer comme normale!

Imaginer quel ravage puisse naitre d’un pauvre purin d’ortie ou une tisane, selon les “experts”!  et nous montons aujourd’hui dans un grotesque sans limite ni vergogne quand on nous dit que nous n’avons plus le droit d’ utiliser .. des huiles de massage. Ou bien que nous n’avons pas le droit de parler de “massage” si nous ne sommes pas des professionnels reconnus des autorités.

Alors que le toucher instinctif de la mère pour son nourrisson est déjà un toucher “massage”et que ce dernier est une des formes les plus anciennes de santé et bien-être connu dans le monde après la nourriture et la respiration. Comme je le dis souvent, heureusement que le ridicule ne tue pas.. mais en fait, ce n’est peut-être pas exact.

Car entre temps nos sociétés de décomposent dans un environnement humain et écologique en chute libre. Dissocié les uns des autres, dissocié de notre environnement derriere des écrans omniprésents et diaboliquement addictifs, nous sommes aussi aujourd’hui dissociés de nous mêmes , à la derive, incapables de pensées analytiques ou transversales, comment nous étonner que nos sociétés se sentent mal dans l’être ? que nos ados se sentent déconnectés, que nos vies ne soient plus qu’une succession d’ automatismes pre programmés qui ne nous laissent plus le temps de respirer, apprécier, réfléchir ( un trait pourtant bien humain!) visionner, bref .. être tout court.

Dans ce site hors les boites habituelles, nous allons lancer quelques idées que nous reprenons plus en détail dans des programmes plus complets, mais qui vous donneront une idée de la richesse de pensée, analyse et connections que nous nous refusons en suivant bêtement les lignes de plus en plus rigides et restrictives de la version de la santé officielle en France.

N’oublions pas , à l’heure ou j’écris ces lignes que la ministère de la santé est un ancien cadre du puissant laboratoire SANOFI ou son époux travaille toujours – mais pas de conflit d’intérêt bien sur lorsque des decisions sur la vaccination, un marché de milliard d’euros apparement incontournable , la répression de l’homéopathie ou la mort programmée de nos pharmacies phytothérapeutes sont en extension maximale. N’est-il pas temps de réfléchir à qui appartient notre corps, et comment nous souhaitons l’utiliser?

Nous aborderons aussi les éléments qui ne peuvent être dissocies à moins d’être un esprit dérangé ou lobbyiste des racines profondes de la santé et bien être

  • L’alimentation
  • L’environnement
  • La pollution sous toutes ses formes  – glyphosate bien ur mais pas que et les ravages reels cette fois qui s’épandent tels une gangrène sans retenue dans tous les écosystèmes du vivant sur la planète 
  • Le manque ou le trucage d’information qui permettent de prendre des decisions personnelles et conscientes ( comme accès à des papiers scientifiques de haut niveau mais jugés incompatibles avec le mantra officiel )
  • Les recherches des neurosciences qui redécouvrent des sagesses ancestrales que l’on veut pourtant toujours faire paraitre comme hocus pocus
  • Et tout ce coté dont on ne parle jamais , qui consiste à façonner  une façon de vivre épanouissante, libre, créative et qui nous amène à ressentir que nous sommes “heureux “ …

Ce que ce site n’ESt PAS : un avis ou une “solution “médicale, ou bien une invitation a délaisser vos traitements sans avis medical autorisé par les lois en vigueur. Il vous invite simplement à reprendre votre santé et bien-être en main, à vous renseigner , vous informer sur ce qui se fait en dehors de nos frontières de façon naturelle et reconnue et surtout de vous poser les bonnes questions sur le sens de la maladie, de la relation entre le corps et l’esprit, sur le fait que nous sommes, en réalité que des packets d’énergie qui ne cessent de se réinventer dans toutes les cellules et les composants des cellules selon un tableau de bord qui n’est que partiellement génétique.

Cela doit bien avoir des consequences sur nos faons d’être , ne pensez-vous pas? 

La santé n’est pas un état mythique et constant, mais un équilibre qui s’ajuste constamment aux stimulations extérieures mais aussi intérieures orchestrées par nos habitudes émotionnelles .

Chaque forme de médecine a un role à jouer dans notre bien-être et comprendre les fondations des grands principes est un premier pas pour re-ouvrir son esprit et chercher ce qui nous convient à condition, bien entendu d’être accompagné par des professionnels honnêtes et expérimentés.

Ce qui nous amène à d’autres discussions de fond, c’est a dire, comment former ces professionnels, leur donner une expérience véritablement authentique, au service des personnes et non des intérêts économiques? Aujourd’hui nous transformons des vocations en machines à prescrire les dernières inventions des grands Labos pour former des “médecins” inondés de paperasse et interdits de soigner hors les cadres acceptés et ceci lorsqu’ils ont réussi à survivre les inepties d’un système qui privilégie des heures insurmontables et des conditions sanitaires catastrophiques.

Combien de sujets brûlants se voient déterrés des oubliettes de nos vies surmenées dès que nous grattons un peu la surface de ces simples mots… santé, bien-être..

La beauté de la vie est la liberté de se poser des questions hors les conventions que nous nous laissons parfois trop facilement imposer, car nul d’autre que nous mêmes en récoltons les effets négatifs ou positifs